Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature

  • Site interactif "sentinelles de l'environnement"

  • Devenez bénévole !

    Association recherche bénévoles, dynamiques, créatifs et souhaitant sauver la planète ! En savoir plus

 

Janvier 2015

En août 2014, un arrêté préfectoral était pris pour autoriser l'écopage des canadairs, c'est-à-dire prélever l'eau du Rhône pour éteindre un éventuel incendie dans le secteur (Pilat...). Problème, le site retenu à hauteur de la commune d'Ampuis vers Condrieu se trouve entre deux zones naturelles remarquables protégées : l’Ile du Beurre et le site de Gerbey.

 

CANADAIR 2

Ces zones à la richesse faunistique exceptionnelle nécessitent que tous les moyens soient pris pour assurer le calme et la tranquillité de ce secteur préservé du fleuve et de ses abords. En effet de nombreuses colonies d'oiseaux sont présentes sur le site et se succèdent tout au long de l'année (Milans noirs, Hérons cendrés, Cormorans, Choucas des tours...) ; colonies qui risquent d'être perturbées par ces passages, avec des conséquences potentielles graves en période de reproduction.
En outre, la présence d'oiseaux de grande taille en nombre élevé (Cormorans, Milans, Hérons) présente un risque de collisions pour des avions en manœuvre d'écopage.

En septembre, la FRAPNA demande par courrier le déplacement de cette zone d'écopage en précisant que l'association est consciente des enjeux liés aux risques d'incendies, à la protection des populations et aux risques industriels, mais que d'autres solutions sont possibles. Il s'agit plus globalement que des mesures de protection (Arrêtés de biotope), prises par l'Etat suite au long travail d'associations naturalistes, ne soient pas remises en cause ultérieurement.

Suite à ce courrier, une rencontre entre les responsables des pompiers, la FRAPNA, la LPO et le Centre d'Observation de la Nature de l'île du Beurre a pu être organisée avec des échanges positifs conduisant les pompiers à accepter l'étude de nouveaux sites, plus au Sud, dans des secteurs peu impactant pour la faune. Toutefois, sans réponse officielle de l'Etat, un recours gracieux pour le retrait de l'Arrêté est déposé par la FRAPNA-Rhône, la LPO Rhône et la FRAPNA Isère le 14 novembre 2014.

En décembre, le préfet annule l'arrêté d'écopage et les pompiers confirment que de nouveaux essais auront lieu plus au Sud au printemps. Ce résultat, très positif pour la défense du milieu naturel, reste toutefois à confirmer.

Didier ROUSSE.

 

Retour à la page Actualité de la Veille

 

 

AGENDA

Décembre 2016
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Newsletter

   Suivre sur Facebook